Le Simple Plan de Salut de Dieu

Mon Ami, Permettez-moi de vous poser la question la plus importante de l’existence! De votre réponse dépendra votre joie ou votre chagrin éternel. Voici la question : Etes-vous sauvé ? Il ne s’agit pas de savoir si vous êtes bon ou assidu à l’Eglise, mais si vous êtes sauvé. Etes-vous certain, à l’instant de la mort, d’aller immédiatement au ciel ?

Dieu révèle dans la Bible que pour aller au ciel, vous devez naître de nouveau. Dans l’évangile selon Jean, au chapitre 3 et au verset 7, Jésus s’adressant à Nicodème déclare : “Il faut que vous naissiez de nouveau. ”

Dieu nous donne dans sa parole, la Bible, le plan par lequel il est possible de naître de nouveau, c’est-à-dire, d’être sauvé. Le Plan de Dieu est si simple que vous pourriez être sauvé aujourd’hui même. Comment ?

En premier lieu, mon ami, il faut prendre conscience du fait que vous êtes pécheur. Telle est, en effet, la déclaration de Dieu dans l’épître aux Romains : “Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. ” (Romains 3. 23).

Et parce que vous êtes pécheur devant Dieu, vous vous trouvez sous une sentence de mort. “Car le salaire [la rétribution] du péché, c’est la mort ” (Romains 6. 23). Ce dernier terme comporte, entre autres choses, le fait d’une séparation éternelle d’avec Dieu en enfer.

L’épître aux Hébreux, au chapitre 9 et au verset 27, le précise bien “ . . . il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement. ”

Toutefois, Dieu vous a tant aimé qu’il a donné son fils unique, Jésus, pour se charger de vos péchés et mourir à votre place. “ . . . il l’a fait devenir péché pour nous [Jésus qui n’avait point connu le péché] . . . afin que nous devenions en lui justice de Dieu. ” (2ème épître de Paul aux Corinthiens 5.21).

Pour vous sauver, il a été nécessaire que Jésus verse son sang et meure. “Car la vie de tout ce qui est vivant est dans le sang ” (Lévitique 17. 11). “ Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon.” (Hébreux 9. 22).

“ Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous ” (Épître aux Romains 5:8).

Bien que nous n’en comprenions pas le processus, Dieu affirme que mes péchés et les vôtres ont été placés sur Jésus, et que celui-ci est mort à notre place. Le Christ s’est substitué à nous. La chose est vraie car Dieu ne saurait mentir.

Mon ami, “Dieu . . . annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils ont à se repentir. ” (Actes des apôtres, chapitre 17, verset 30). La repentance produit chez l’homme un changement d’esprit qui concourt avec Dieu par la reconnaissance de son état de pécheur et par l’acceptation de l’œuvre unique de Jésus à la croix.

Dans les Actes des apôtres 16.30-31, le geôlier de Philippes demanda à Paul et Silas:

“ . . . ‘Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé ?’ Ils lui répondirent : ‘Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé . . .’ ”

Croyez donc tout simplement en celui qui s’est chargé de votre péché, qui est mort à votre place, qui a été enseveli et que Dieu a ressuscité. Sa résurrection atteste avec puissance que tout croyant peut se réclamer de la vie éternelle, dès lors qu’il a reçu Jésus comme son Sauveur.

“ Mais à tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il [le Christ] a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ” (Evangile de Jean 1.12).

“Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.” (Epître aux Romains 10.13).

Vous êtes englobé dans ce quiconque. Sera sauvé – il n’est pas dit peut-être ou peut être sauvé, mais sera sauvé.

Nulle doute, vous vous savez pécheur devant Dieu. A l’instant, en quelque lieu que vous soyez, dans une attitude de repentir, élevez donc votre cœur vers Dieu dans la prière.

Dans l’évangile de Luc, chapitre 18, verset 13, un pécheur le fit en s’exprimant ainsi : “O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur.”

Dites simplement : “O Dieu, je sais que je suis pécheur à tes yeux. Je crois que Jésus s’est substitué à moi lorsqu’il est mort sur la croix. Je crois que pour moi, Jésus a versé son sang, qu’il est mort, qu’il a été enseveli et qu’il est ressuscité. Aussi, je le reçois à cet instant pour mon Sauveur. Je te remercie pour la rémission des péchés que tu m’accordes et pour le don du salut et de la vie éternelle que ta grâce pleine de miséricorde me donne. Amen !

Prenez simplement Dieu au mot, et par la foi saisissez son offre de salut. Rien d’autre ne vous sauvera, aucune église, aucune loge maçonnique, aucune bonne action. Gravez ceci dans votre esprit : Dieu seul peut sauver et l’accomplir parfaitement et intégralement.

Ainsi le Simple Plan divin du Salut se résume à ceci : Vous êtes pécheur. Par conséquent, faute d’avoir cru en celui qui est mort à la croix à votre place, vous vous condamnez à passer l’éternité en enfer. Par contre, en croyant que Jésus est votre Sauveur crucifié, enseveli et ressuscité, vous bénéficierez d’une rémission totale de vos péchés et par la foi, vous recevrez le don gratuit d’un salut éternel.

Vous vous dîtes, “Cela ne peut certainement pas être aussi simple.” Et pourtant si, c’est aussi simple ! Ce plan vient des Saintes Ecritures, la Bible. Il s’agit de ce plan divin conçu pour vous. Mon ami, croyez au Seigneur Jésus et, aujourd’hui même, recevez-le comme votre Sauveur personnel.

Si d’aventure, le Plan divin ne vous semble pas clair, lisez donc ce traité à nouveau jusqu’à ce que vous en ayez compris les tenants et les aboutissants. Le sort éternel de votre âme vaut bien plus que le monde entier.

“Que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ? Que donnerait un homme en échange de son âme ? ” (Evangile selon Marc 8. 36).

Puissiez-vous avoir des certitudes concernant le salut de votre âme ! Si vous deviez perdre votre âme, vous rateriez la félicité éternelle, en fait, vous perdriez tout. Je vous en conjure, permettez à Dieu de vous sauver maintenant !

La puissance de Dieu vous sauvera, vous préservera pour le salut et vous rendra capable de vivre la vie chrétienne victorieusement. “Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation, il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter ” (1ère épître aux Corinthiens 10. 13).

Ne vous fiez pas à vos sentiments – ils peuvent varier. Reposez-vous plutôt sur les promesses de Dieu – elles ne changent jamais. Une fois sauvé, il y a trois choses à observer quotidiennement pour vous aider à grandir spirituellement :

• En priant – vous parlerez à Dieu.

• En lisant la Bible – vous permettrez à Dieu de vous parler.

• En témoignant – vous parlerez de Dieu et pour Dieu.

Par obéissance au Seigneur Jésus-Christ, vous devriez être baptisé dans un témoignage public de votre salut, puis, joignez-vous sans tarder à une église locale adhèrant pleinement à la Bible.

“N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur . . . .” (2ème épître de Paul à Timothée 1. 8)

“C’est pourquoi, quiconque me confessera [témoigner en faveur de] devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux. ” (Evangile selon Matthieu 10. 32).

Les commentaires sont fermés.